Perzys Ānogār
Some old wounds never truly heal, and bleed again at the slightest word

 

Partagez | 
 

 — there is only power. (m.ferboys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Crédits : ..
Messages : 3

Voir le profil de l'utilisateur
Message(#) Sujet: — there is only power. (m.ferboys) Lun 19 Fév - 20:46

———— myriah ferboys ————
caught in the thoughts of that time when everything was fine
001. the muse
NOM COMPLET : Légère brise sur ses lippes, halo doré autour de son doux visage. Elle porte le nom de ceux qu'elle admire, des siens. Ferboys, nom que l'on envie, qu'on admire en silence légère couronne d'or sur ses cheveux identiques, elle est la régente Myriah. Délicat son sur la langue, les origines s'échouant sur ses lèvres choix commun de ses parents qui choisirent ce prénom d'un commun accord lors de la première grossesse de la mère. Prénom princier pour celle qui fut dès sa naissance, la princesse de ses parents tout comme le sera sa cadette. Vestige du passé, de ses ancêtres. Myriah était une ancienne princesse dornienne. Charismatique et innocent, force du prénom sur le bout de papier que fut son acte de naissance.
ANNÉE DE NAISSANCE & ÂGE : 30 années s'étalent comme une eau limpide sur son frêle corps et son air candide lui donne des airs d'angéliques encore plus qu'elle ne l'est déjà. Jeune régente, à l'innocence perdue depuis longtemps. ce n'est qu'une gamine dans un corps de femme, une lady avec un esprit de reine. Les cris du nourrisson ont été accueillis par la chaleur de l'été, le corps de sa mère était moite, mais elle resplendissait de bonheur tandis que les bras de son père étaient accueillants et chaleureux. Le petit joyau, Myriah est née lors de l'interminable journée du quatre de la quatrième lune dans la ville qui l'a fêté et dans laquelle elle se voit vivre éternellement. Ferboys.
SITUATION MARITALE : elle était fiancée à son contraire, à un volcanique homme. Liberté échouée, attentes fondées sur ses frêles épaules qui essaieront de supporter le poids d'un mariage arrangé. Énorme mascarade à laquelle elle doit participer, poupée aux les poignets liés et à l'esprit borné aujourd'hui le fiancée et mort depuis bien longtemps veuve d'un homme qu'elle n'aura jamais aimer.
MÉTIER : La muse n'exerce aucun métier, vivant de ce pourquoi elle vit. Artiste jusqu'au bout des ongles, elle peut lire des livres pendant des jours et c'est ce qui la passionne en plus de monter son étalon. Fut un temps où elle pensa à devenir magistrat, la justice l'attirant et en sachant qu'elle ne pourrait l'exercer qu'à la capitale targaryenne, elle abandonna rapidement l'idée. Elle préférait clairement vivre au jour le jour, une vie de fêtes, une vie où elle ne ferait que ce qu'elle désire.
TITRE(S) : Régente de la maison Ferboys, Gardienne de la Voie de Pierre, Dame de Ferboys tant de titre, issue d'une des maisons les plus puissantes de Dorne elle hérite des titres de son père jusqu'à la fin de sa régence qu'elle compte faire durer éternellement.
ALLÉGEANCE : A sa famille, les seuls qui comptent à ses yeux puis à sa nation, à Dorne. La politique ne l'intéresse guère tant que l'on ne s'en prend pas ni à sa famille ni à son habitat, à son château. Dame dans une cage dorée, éloignée de tout ce qui pourrait nuire à son esprit libre et la focaliser sur une chose aussi futile que la politique, mais son allégeance vas au Martell qu'elle compte conseiller comme son père à pu le faire par le passé.
GROUPE : dornishmen.
AVATAR : deepika padukone.
CRÉDITS : milles rêves.

002. the beauty inside that funny little head of yours
001. Myriah se manifeste dans le mystère et le délicatesse, c'est quelqu'un de très propre sur soi même dont les mots sont minutieusement réfléchis avant d'être prononcés ; jamais un pas de travers, jamais une parole choquante, elle en apparaît presque renfermée et timide. Certains la pensent être une coquille vide d'ambition, une poupée méticuleusement façonnée par son père austère  afin de s'effacer dans l'ombre du futur prince. Mais Myriah ce trouve être l'exacte contraire de ce que l'on pense d'elle, elle et une surprise qui vous explose à la figure. 002. Cependant, cette façade silencieuse est simplement ce que Myriah vous laisse penser ; se glissant sous la peau d'une biche fragile et soumise, contenant ses rictus malveillants sous d'ingénus sourires forcés, voilant ses yeux d'une prétendue pureté, Myriah est un requin aux traits humains. Elle brûle d'ambition, et manque d'exploser à tout instants, tel une bombe à retardement, tel une flamme embrasant une traînée de poudre. Mais Myriah n'implosera jamais, car Myriah demeure maîtresse dans l'art de tromper autrui. Chaque jour, elle polit soigneusement son masque, abreuvant vos oreilles d'un flot mensonger. 003. Myriah est très coquette, et attache à son apparence une grande importance, on pourrait presque la qualifier de superficielle. Elle affectionne les tissus de bonnes qualités, les accoutrements raffinés, les pierres luisantes, les parfums délicats ; par ailleurs, il serait judicieux de noter que Myriah exhibe une forte fragrance de violette. 004. Ce que l'on remarque également chez la jeune femme, ce sont ses manières théâtrales et emphatiques ; Myriah allie la parole au geste, afin de donner une profondeur à ses propos que l'on ne pourrait retrouver dans de simples mots. C'est une comédienne dont l'oeil discerne aisément les autres comédiens. 005. Sa saison préférée est le printemps. Myriah apprécie grandement les paysages fleuris et colorés, et se sent généralement inspirée et apaisée par l'air à la fois humide et calme trônant durant cette saison. Elle cultivait avec soin diverses plantes et fleurs il fut un temps, mais son père piétina le fruit de ses efforts, considérant cette activité comme une distraction futile. Depuis, Myriah se contente simplement d'observer les jardins depuis sa fenêtre, un air maussade assombrissant son visage. 006. Myriah possède une vision bien particulière de l'amour, ou de l'affection en général ; les choses qu'elle aime, Myriah se les approprie. La jeune femme souhaite exercer un contrôle sur toute chose affectionné par son coeur, objet ou humain. Paradoxalement, elle aime bien qu'on lui résiste et que l'on défit sa volonté. C'est plus amusant ainsi. 007. Si ça ne tenait qu’à elle, elle enverrait balader la couronne mais elle garde cet opinion plutôt extrême pour elle, pour le moment. Officiellement Myriah est connue pour avoir un avis contraire aux autres, elle souhaite -une fois le pouvoir regagné- améliorer la vie dans sa région et de mettre à terre la menace du dragon tricéphale. 008. Myriah est considérée sur les terres dornienne comme l’archétype des Ferboys. Devouée, serviable, humble et patiente, il n’est pas rare de rencontrer la Régente de sa maison auprès des plus démunis et des souffrants, leur apportant nourriture, vêtements, soins et réconforts. Même dans les temples religieux, sa modestie la laisse en retrait, assise sur les marches du Temple, proches des adorateurs, plutôt que cachée derrière un autel. Sa famille sait cependant à quelle point elle a dû lutter pour en arriver là. Myriah avait toujours été pleine de force et d’énergie, toujours en mouvement comme comme le cratère d’un volcan. Depuis l’assassinat de sa mère, son incompréhension révoltée et ses élans de colères ont été longtemps difficiles à maîtriser, bien que toujours restreints aux confins de son âge. Ce fût un travail long et ardu pour Myriah d’apprendre à enfouir sa colère afin de devenir une femme douce et pleine de mystère, et cela reste encore le prix d’efforts quotidiens et constants. 009. Myriah a toujours été passionnée par les animaux. Son amour de tout ce qui est vivant allié à la faune riche de Dorne l’ont poussée à se spécialiser en physiologie et comportement animal. En tant que Régente de sa maison et Protectrice du peuple dornien, elle s’occupe aussi bien des souffrants humains que des malades animaux. Elle a appris très jeune à s’occuper et monter un cheval, et dans le palais des Ferboys, sa chambre contient ses nombreux serpents. Ces animaux tout particulièrement la fascinent, la beauté et la douceur de leurs écailles, leur contact permanent avec la terre, et leur mue qui symbolise pour elle le perpétuel renouveau. 010. Myriah a beau être une femme de spiritualité, elle n'en aime pas moins le sport. Elle y retrouve les valeurs qui l’on poussée dans la religion. Les courses de chevaux qui mènent les créatures à atteindre le meilleur d’elle-même, et tout particulièrement les sports de comnats, malgré sa violence, ne peut se faire qu’avec l’entre-aide des joueurs entre eux. L’ordre sortant du chaos, les lignes de défenses se forment et se brisent. Myriah ne rate jamais d'observer des combats dans l'arène lorsqu'elle ce trouve dans la capitale.

003. the mun
PSEUDO : midnight. Coeur   PRONOMS : elle. DISPONIBILITÉ : 6/7J. CONNAISSANCE DU FORUM : bazzart.   REMARQUES :  Love.

Code:
<span class="pris">DEEPIKA PADUKONE</span> | Myriah Ferboys.
Code:
<span class="pris">RÉGENTE DE LA MAISON FERBOYS</span> | Myriah Ferboys.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : ..
Messages : 3

Voir le profil de l'utilisateur
Message(#) Sujet: Re: — there is only power. (m.ferboys) Lun 19 Fév - 20:47

———— make your own choices ————
001. chapitre premier
Elle poussa la porte avec la plus grande discrétion, s'infiltrant silencieusement dans la grande pièce assombrit quelque peu illuminée par un feu crépitant au cœur de l'âtre majestueux du fond de la pièce. La jeune demoiselle laissa son regard parcourir l'environnement dans lequel elle venait s’engouffrer, tentant de repérer la haute stature penchée, comme à son habitude sur des papiers d'une apparente importance. La porte dans le dos, elle la referma avec précaution; et alors que les gonds se mirent à crier au supplice du temps passé, une moue boudeuse s’afficha sur son visage. Elle espérait simplement qu'on ne l'avait pas entendu. Relevant ses prunelles azurées, elle observa les traits tirés de son père qui l'observait à son tour; surprit et un peu heureux à la fois de voir le minois encore endormi de son ainée. — Myriah, n'est-il pas l'heure d'être au lit pour une demoiselle comme toi? — L'accusée haussa les épaules alors qu'un air faussement éveillé tentait d'illuminer son faciès. Elle réprima un bâillement qui lui crispa douloureusement les mâchoires mais son esprit lui, ne voulait plus accuser les doux assauts du sable somnolant de la Mère d’ En-Haut. Sans un mot, elle marcha nonchalante vers son père qui la suivait d'une œillade câline et, alors qu'elle était à la portée de ses mains, elle tendit en sa direction ses bras tremblant. Un soupir fut sa seule réponse alors qu'il la soulevait pour l’asseoir sur ses genoux; puis de ses bras forts et rassurant, il enveloppa l'ainée Ferboys qui se cala contre sa poitrine large et apaisante. — Que t'arrive-t-il Myriah ? — Les murmures de la voix grave de son paternel apaisait la petite fille comme la rengaine qu'aurait dut chanter sa mère. Myriah aimait son père, plus que n'importe quel homme qu'elle connaissait de sa jeune vie; et même si sa cadette était sa moitié, son âme sœur, elle ne voyait le monde qu'au travers des paroles claires et limpides de son géniteur. — Je t'aime Papa. — Furent les seuls mots qu'elle put prononcer. Ses paupières se firent instinctivement lourdes alors que la respiration calme et profonde d'Oberyn la berçait tendrement. Un énième bâillement déforma son visage pâle et ses poings s'agrippèrent fermement à la chemise tiède alors qu'elle se blottissait plus encore contre l'imposant mais si familier gabarit paternel. Une main vint caresser ses fins cheveux chatains et elle sombra, entraînée par un profond sommeil...

002. chapitre second

Un nouvel éclair vint pourfendre le ciel d'un noir sibyllin, faisant redoubler les pleurs amers sur les joues de Myriah. Prostrée et salit, terrorisée et souillée; voilà comment elle se sentait à cet instant même, dans cette chambre silencieuse et froide. Personne ne viendrait sécher ses larmes acerbes qui lui lacéraient la peau comme des lames effilées. Elles glissaient, silencieuses et étouffées, suivant le sillon qui venaient mourir à la commissure de ses lèvres frissonnantes d'effroi et de douleur. Ses doigts se refermèrent avec véhémence sur le linge qui couvrait son lit; là où quelques minutes plus tôt, elle ressentit son premier tourment. La chambre prit alors vie sous la lumière éphémère d'une déchirante flamme orageuse; et les yeux humides et écarquillés de la jeune fille virent apparaître une fois de plus, cette tâche informe et disgracieuse, lovée au creux de ses draps. Une crampe foudroya son bas-ventre, laissant la victime sans voix et coupant sa respiration. La crise passa, mais elle avait bien comprit que la douleur reviendrait bientôt, comme une vague qui s'échouerait et se briserait sur les falaises de la côte. La victime se hissa sur ses jambes, mal assurée et tremblante de tous ses membres. Elle ne savait où aller, où se cacher pour échapper à la honte d'être vue dans cet état de détresse qui ne lui était aucunement coutumier. Ses pensées tournaient et se choquaient entre elles dans sa tête encore embrumée d'un réveil plus que violent. Elle tanguait, vacillait au gré du flot qui ravageait ses entrailles. Elle déambula encore de longues minutes qui lui parurent une éternité avant de frapper à une porte. Un geste qu'elle ne s'imaginait jamais faire de sa vie, tant la relation lui pesait. La porte s'ouvrit calmement sur une silhouette frêle enveloppée d'une robe molletonnée d'un vert émeraude profond, des cheveux grisonnant, tombant en cascade autour d'un visage aux traits fins qu'une expression d'ahurissement venait de transformer et les lèvres entrouvertes, cherchant quels mots utiliser. — Qu’est-ce... Myriah? Est-ce bien vous? — Une bougie luisait faiblement et la vielle femme fit rapidement glisser ses prunelles d'acier sur le corps flanchant de sa petite-fille, de son visage déformé à son bassin maculé. Elle ouvrit alors la porte de toute son amplitude et écarta les bras; l'air triste et démunie. — Mon enfant... — Myriah ne put retenir plus longtemps ses pleurs; et dans une plainte enfin libérée, elle se jeta dans les bras de sa grand-mère, pleurant de tout son saoul. Ce fut ce soir là, par une nuit orageuse, que la jeune Myriah devint une femme et qu'elle partagea l'unique moment de tendresse qui l'unissait à Olenne. Car dès le lendemain, la fière et acerbe marâtre reprit son masque d'indifférence.

003. chapitre troisième

Tournant les talons, la fine silhouette auréolée de boucles châtains s'éloigna, comme happée par l'obscurité des couloirs de pierres. Le soleil pointait à peine ses rayons naissants sur la lande de Ferboys et pourtant, apprêtée et parée, Myriah attendait déjà près de l'écurie. Elle avait allongé son chemin afin de passer par les cuisines où s'affairaient quelques cuisinières et femmes de chambres. La demoiselle eut le temps de les saluer et de discuter brièvement avec elles, de prendre une tranche de pain légèrement passé et un fruit à la chaire tendre. Le baluchon de nourriture qu'elle avait demandé la vieille au soir, l'attendait, judicieusement placé près du feu. D'une main experte et la bouche pleine, elle sortit vers la cour en saluant les vieilles femmes d'un geste de la main, ce qui eut le don de faire rire les servantes. Leur petite maîtresse était un petit bonheur pour ces respectables dames âgées, celle qu'elle pouvait sans soucis tutoyer, celle qu'elle pouvait choyer comme si elle était leur propre petite-fille; et celle pour laquelle elle pouvait se désoler en silence. Petite âme qui se trouvait privée de sa fratrie par une grannie qui ne l'appréciait guère et qui se lamentait de cette fille ratée, de ce garçon manqué et de son père qui l'acceptait telle qu'elle était. Au moins avait-elle le seigneur de la maison à ses cotés pour survivre. Mais celui qu'elle allait rejoindre en cette matinée n'était pas son géniteur, il n'était pas non plus un membre de sa famille, ni même un possible prétendant. — Toujours aussi assidue, Mylady. — La jeune concernée soupira et darda ses iris turquoises sur le visage à demi-caché de la personne qui s'approchait du patio. Elle pouvait reconnaître entre mille cette voix. Traversant enfin les ombres des murs, Elario Sand entra dans la lumière de la cour, un faux sourire étira ses lèvres blanches. — Mon dieu mon oncle, devrais-je vous appeler "Lann bâté" durant la journée à venir pour me venger? — L'accusé leva les mains en signe de rémission alors qu'il étouffait dans sa barbe un rire juvénile. Myriah était la petite qui avait le don de le défroisser et d'ouvrir son cœur de truite asséché par les années de guerres. S'il avait eu une fille, il aurait voulu que ce soit elle; alors, plutôt que de se marier et de se voir responsabiliser, il préfère s'occuper de l’aînée de son frère. — Bien bien, je renonce et plaide coupable! Allons-y Myriah. — La demoiselle trépigna et s'engagea dans l'écurie. Simplement vêtue comme un garçon, d'un ensemble de toile et d'une veste de cuir vieilli et patiné qu'il avait déjà auparavant vu sur les épaules d'Oberyn; Elario ne put s’empêcher de discrètement esquisser un sourire dans le dos de sa jeune protégée. Et alors que sa rêverie prenait fin, il lui emboîtait le pas. Durant la matinée, il lui apprenait comment s'occuper des chevaux et l'après-midi, après un pique-nique improvisé, il lui enseignait les quelques rudiments de l'escrime et de l'arc. Myriah était à la fois comme un fils et comme une fille pour lui; tant est si bien qu'il pouvait donner sa vie pour cette innocente jeune fille au destin facétieux qui avait sut toucher son âme de vieux dornien.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
lord

Crédits : missxchaotic
Messages : 35
Métier : Lord de Seagard
Titres : Lord

Voir le profil de l'utilisateur
Message(#) Sujet: Re: — there is only power. (m.ferboys) Lun 19 Fév - 21:24

Bienvenue

_________________

ABOVE
THE REST
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Crédits : vintage phonic, natalia drepina, beylin
Messages : 19
Métier : Guérisseuse, Conseillère

Voir le profil de l'utilisateur
Message(#) Sujet: Re: — there is only power. (m.ferboys) Lun 19 Fév - 22:42

Bienvenue par ici !

_________________

Graedo
YOUR GRACE
LOKH DOYS BAR THOL KIF RUKH ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
heir of the north

Crédits : Snape (avatar) tumblr (gif).
Messages : 103
Métier : Combattant hors-pair il préfère combattre pour sois même que d'envoyer des hommes moins doués à sa place.
Titres : Crown Prince and Lord of Highpoint and futur King in the North.

Voir le profil de l'utilisateur
Message(#) Sujet: Re: — there is only power. (m.ferboys) Mar 20 Fév - 1:51

Bienvenue parmi nous :)

_________________

Winter is Coming ! With the winds of winter !
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
avatar
lord of house lannister

Crédits : Dakini & Magneion
Messages : 280
Métier : Combattant
Titres : Chevalier

Voir le profil de l'utilisateur
Message(#) Sujet: Re: — there is only power. (m.ferboys) Mar 20 Fév - 15:14

———— Bienvenue à Westeros ! ————
Chargement en cours...


Oooooh Dorne, c'est la classe incarnée :D ! Je te dirais bien 'bon courage pour ta fiche' mais elle est déjà terminée (efficacité +10) ! Juste une petite chose : comme on harmonise le forum en utilisant les noms en VO, Myriah devrait s'appeler plutôt Yronwood. Enfin, je lis ta fiche en détails et je te dis si jamais il y a d'autres choses :3 !

Nous te remercions de t'être inscrit/e sur Perzys Anogar et nous avons hâte de lire ta fiche !

Tu as une semaine pour la compléter ! Si ce délai est un peu court, n'hésite pas à nous demander de le rallonger pour toi, sans quoi nous allons nous inquiéter et mettre ta fiche de côté.

Si tu as des questions, nous sommes là pour y répondre : tu peux t'adresser au staff par MP, ou venir nous voir dans la Chatbox ! Nous te demanderons simplement de ne pas poster ailleurs que dans ta fiche tant que ton personnage n'est pas validé.

En attendant, si tu ne l'as pas déjà fait, te voilà un peu de lecture :
- Le Règlement du forum , pour savoir comment nous fonctionnons et ce qu'il te faut faire... ou ne pas faire !
- Les règles du contexte ainsi que le contexte lui-même, pour mieux t'intégrer dans notre chronologie.
- Le bottin des avatars, histoire de vérifier que celui que tu convoites est bien disponible.
- La chronologie du forum, une annexe utile pour savoir comment placer ton personnage temporellement aux événements. (Mais toutes les annexes sont bien, tu verras.)

À très bientôt en jeu !


_________________




Hear me Roar
“Once you’ve accepted your flaws, no one can use them against you.” - GRRM
Revenir en haut Aller en bas
avatar
heir of dorne

Crédits : Aerie
Messages : 128
Métier : Combattant
Titres : Héritier de la principauté de Dorne

Voir le profil de l'utilisateur
Message(#) Sujet: Re: — there is only power. (m.ferboys) Mar 20 Fév - 19:19

Welcome! Le meilleur choix de groupe possible! trio trio trio trio trio trio trio trio

_________________

What a wicked game you play to make me feel this way.
What a wicked thing to do, to let me dream of you.
What a wicked thing to say, you never felt this way.
What a wicked thing to do, to make me dream of you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
bastard

Crédits : bazzart
Messages : 62
Métier : Vagabond
Titres : Bâtard des Martell

Voir le profil de l'utilisateur
Message(#) Sujet: Re: — there is only power. (m.ferboys) Mer 21 Fév - 0:11

Bienvenue à Dooooooooorne What a Face

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
lord of house lannister

Crédits : Dakini & Magneion
Messages : 280
Métier : Combattant
Titres : Chevalier

Voir le profil de l'utilisateur
Message(#) Sujet: Re: — there is only power. (m.ferboys) Jeu 22 Fév - 23:40

———— Félicitation, tu es validée ! ————
Chargement réussi

Bienvenue parmi nous ! Nous espérons que tu te plairas sur Perzys Anogar !

Eeeeet c'est parti mon kiki ! Joli avatar, et enjaille toi bien à Dorne o/ ! Tu vas voir, les sables sont chaleureux :D (comment ça je dis ça parce que j'en ai un en stock ?)
Seul truc, on va changer le nom pour mettre Yronwood, histoire d'harmoniser. J'étais persuadé qu'on avait noté ça quelque part noir sur blanc, mais après vérification, c'est pas le cas, et j'en suis désolé.


Nous t'invitons donc à poster une fiche de liens par ici, pour que le reste du forum apprenne à mieux te connaître.
Tu peux également faire une demande pour un rp dans ce sujet.

Ne t'inquiète pas pour la réservation de ton avatar, on s'en occupe !

Bon jeu !




_________________




Hear me Roar
“Once you’ve accepted your flaws, no one can use them against you.” - GRRM
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: — there is only power. (m.ferboys)

Revenir en haut Aller en bas
 
— there is only power. (m.ferboys)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Lego] Review Power Miners : Cristal King
» [Comics] Battle for Power : Comics n°14
» [Web] Page officielle de Power Miners Forum
» [LEGO] Review Power Miners : le Broyeur de granite
» [LEGO] Power Miners Mini Movies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perzys Ānogār :: the long night :: madness to wisdom :: bienvenue à westeros-
Sauter vers: